Le 8 mars : La lutte des femmes fait partie de notre combat !

A chaque affrontement décisif entre la classe des opprimés et celle des possédants les femmes jouèrent dans l’histoire un rôle décisif. Rappelons-nous que déjà pendant la révolution française ce sont les femmes qui à plusieurs reprises et notamment le 5 octobre 1789 furent à la pointe de la lutte lorsqu’elles ramenèrent la famille royale de Versailles à Paris.

ob_f4d32a_capture-decran-2015-07-14-a-11-54-12.png

Ceci étant, tout au long de l’histoire il leur fallut se battre non seulement contre la classe des privilégiés mais aussi contre les préjugés de leurs compagnons. Lors de ces luttes pour le droit de vote mais aussi tout simplement pour le droit de se syndiquer, nombreuses sont celles qui le payèrent très cher en étant ridiculisées, maltraitées et parfois même assassinées.

Alors que le 8 mars est devenu, aujourd’hui, une sorte d’institution officielle trop souvent appelée « Journée de la Femme », il nous faut rappeler que cet événement, créé il y a un peu plus d’un siècle, en 1910, était à l’origine une journée de lutte internationale pour les droits des femmes. Elle fut popularisée par le mouvement socialiste, à l’époque où les socialistes étaient socialistes et notamment par une militante allemande qui se nommait Clara Zetkin.

En 1917, c’est aussi à l’occasion d’une journée de manifestation des femmes qui manifestaient pour l’approvisionnement de denrées alimentaires mais aussi pour l’arrêt de la guerre, que débuta la révolution Russe …

384px-Février_1917

Aujourd’hui encore, la lutte pour les droits des femmes, ce n’est pas un jour par an, mais tous les jours qu’il faut la mener. Et beaucoup de combats restent à gagner, que ce soit dans les pays où les femmes sont officiellement considérées comme une sous-espèce du genre humain, mariées de force, violées, battues ou voilées, mais aussi dans des pays comme la France, où le droit à l’avortement est encore menacé, où l’égalité salariale est un mythe, où les femmes sont sous-représentées en politique, et où, dans le domaine familial et domestique, elles continuent d’assumer l’essentiel des tâches.

De plus, lors de crises économiques, les femmes sont les premières victimes, les premières licenciées, les premières qui subissent les temps partiels imposés, les premières à être payées en dessous du SMIC.

Tout ce que les femmes ont obtenu pour leur émancipation, elles l’ont gagné par la lutte. Le combat pour la liberté et l’émancipation des femmes fait partie intégrante de notre combat de syndicalistes. Rappelons-nous ces 3000 femmes des usines belges d’Herstal en grève pour l’égalité salariale en 1966, de l’usine LIP dans les années 70 et de bien d’autres conflits menés dans tous les pays du monde depuis plusieurs décennies et ne doutons pas un instant que les travailleuses seront, comme hier, aux premières lignes des grands combats que devront mener les travailleurs contre leurs exploiteurs et contre un système social porteur d’oppressions et d’inégalité.

pic_0060

L’Union Locale CGT d’Angers rejoint
l’appel de l’UNEF et de l’UNL
(organisations de jeunes) et vous appelle
au rassemblement qui aura lieu ce
vendredi 8 mars à 15h40,
place du Ralliement

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s