Manifestation du 9 octobre à Angers : intervention de Didier TESTU

Capture1Intervention manifestation du 9 octobre 2018

Didier Testu.  Secrétaire générale de l’Union Locale Cgt

Pour les travailleurs, pour la jeunesse, aujourd’hui est l’occasion de faire entendre notre colère contre la politique menée par Macron en faveur du patronat, et de se préparer à répondre à ses prochaines attaques.

Dans tous les secteurs, de nouvelles mesures contre les travailleurs sont annoncées. Après avoir donné aux patrons encore plus de facilités pour licencier, le gouvernement s’apprête à réduire les allocations de chômage.

La réforme des retraites annoncée pour 2019 aura pour conséquence de créer de nouvelles couches de retraités misérables.

Dans la fonction publique, les suppressions de postes continuent, 120 000 sont programmées d’ici 2022. La disparition des emplois aidés va mettre à la rue des travailleurs qui avaient réussi à trouver ainsi un emploi.

De leur côté, les patrons accentuent leur pression sur le monde du travail, appuyés par Macron. La précarité explose dans les entreprises et les salaires sont quasiment bloqués, les maigres augmentations, quand il y en a, ne permettant pas de suivre l’augmentation des prix de l’essence, des produits alimentaires ou des loyers. Les familles ouvrières doivent se restreindre sur tout.

Il faudra certes beaucoup plus qu’une simple journée d’action pour mettre un coup d’arrêt à ces attaques et revenir sur tous les sacrifices imposés à la classe ouvrière par les gouvernements successifs. Mais la première chose est d’affirmer dans la grève et dans la rue que les travailleurs refusent de subir cette politique.

Aujourd’hui, là où nous avons débrayer pour manifester nous participons à la création du rapport de force indispensable pour riposter au patronat et à son gouvernement. En faisant grève, non seulement nous participons à ce mouvement mais nous créons aussi les conditions de nous faire respecter au sein de l’entreprise dans laquelle nous travaillons. Rien ne serait pire que de rester passif

Oui !  Vive la riposte contre cette société bancale qui marche sur la tête et dans laquelle le seul avenir que l’on nous offre est une vie de plus en plus dégradé avec une misère grandissante.

Contre ce système capitaliste qui nous mène à sa perte en multipliant les injustices sociales mais aussi les guerres et les replis nationalistes et xénophobes.

Contre la remise en cause au nom de la compétitivité de tous nos acquis sociaux, nous devons clamer notre volonté de voir disparaitre ce système capitaliste au profit d’une société qui collectivise l’ensemble des moyens de production.

Oui, pour renverser la vapeur, le seul moyen dont nous disposons est une lutte de l’ensemble du monde du travail. Cela peut paraitre utopique à certains mais cela a été et sera encore une fois la seule solution.

Capture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s