1er mai 2018: 1300 manifestant.e.s à Angers!

1er mai

Intervention de Didier TESTU, secrétaire général de l’Union Locale CGT d’Angers.

1er Mai 2018

 Le 1er mai est un journée de lutte internationale instituée en 1892 à une époque où la classe ouvrière revendiquait 8 h de travail, 8h de repos, et 8h de loisir, avec pour beaucoup, la perspective clairement exprimée de se débarrasser de ce système capitaliste.

8heures

Nous étions et sommes  bien loin de cette prétendue fête du travail, défendue par tous ceux qui ne voulaient pas, déjà à l’époque, entendre parler de lutte des classes. Bien loin de cette appellation instituée par Pétain et de son gouvernement d’extrême droite fascisant.

Encore une fois, derrière cette expression de fête du travail, reprise vous le constaterez par beaucoup et des fois naïvement, se profile une tentative de dévoiement et de récupération du 1er mai  qui favorise le fait que des gens, comme Le Pen ou autres, essayent de se faire voir et que l’on oublie le caractère revendicatif de cette journée.

Pour nous, elle est, et restera toujours une journée de lutte internationale de revendication de la classe ouvrière et, quels que soient les pays et les gouvernements, l’occasion de brandir son drapeau, non pas national, mais son drapeau rouge.

Alors ? Cette mise au point effectuée, pour nous ici, cette journée est aujourd’hui l’occasion de dire que près de trois semaines après le début de leur mouvement, les travailleurs de la SNCF restent déterminés, et que la grève tient bon. Après plus de 15 jours de grève, n’en déplaise à la direction de la SNCF qui annonce toutes les semaines que la grève recule, le mouvement tient bon.

Il tient bon et est soutenu par une large fraction du monde du travail, car tout le monde a compris, même les bourgeois, que derrière cette attaque du gouvernement Macron, c’est l’ensemble des acquis du monde du travail qui sont visés.

Le fait que la grève des cheminots dure, que ces derniers s’adressent aux usagers, mais aussi à d’autres catégories de travailleurs, est positif pour l’ensemble du monde du travail.

Pour tous ceux qui refusent de subir les attaques et désirent relever la tête, la lutte des cheminots incarne une contestation plus large, elle exprime notre colère.

Macron peut toujours prétendre ne voir « aucun rapport entre les colères », pourtant, elles ont une origine commune.  Que ce soient les travailleurs de la santé qui sont en sous effectif dans les hôpitaux. Le retraité qui voit ses revenus baisser, et qui sait que cet argent ne servira pas à ce qu’il soit mieux soigné ou à créer des emplois pour ses petits-enfants. Le lycéen qui boucle péniblement son dossier de candidature à la fac sait qu’on lui impose cette mascarade parce que les universités débordent, et qu’une partie de la jeunesse sera laissée à la porte faute de place et probablement pendant des années à la recherche d’un CDI. Les travailleurs menacés de licenciement, ceux qui revendiquent des augmentations de salaire, ceux condamnés aux missions d’intérim ou aux temps partiels imposés, ceux qui parmi toutes ces catégories luttent,  savent qu’ils sont sacrifiés pour la sauvegarde des profits.

la lutte c'est classe

Alors, faisons tout pour que la grève des cheminots ouvre la voie à un combat plus large, à l’offensive de l’ensemble du monde du travail, nécessaire pour faire reculer le grand patronat et son représentant  Macron ! C’est pourquoi nous ne pouvons que souhaiter que la prochaine journée d’action des fonctionnaires qui a été fixée un jour où les cheminots n’ont pas programmé de grève (ce qui est pour le moins choquant), devienne une journée interprofessionnelle de lutte, une journée ou chacun portera ses revendications de secteur…mais ensemble. Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, ce n’est pas de la division entre travailleurs du public et travailleurs du privé, des précaires et chômeurs. Ce dont nous avons besoin, c’est de la lutte unie de tous et de toutes pour faire stopper les attaques d’un gouvernement aux ordres des plus riches du pays et de la planète.

Alors plus que jamais.

Vive le 1er mai de lutte et de revendication !

Vive la grève des cheminots !

Vive la riposte générale des travailleurs !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s